Votre guide de vacances gratuit pour l'Amérique latine et l'Espagne

Équateur – Fêtes et festivals

Retour au Équateur

ID-100274833L’Équateur a une longue tradition de fêtes et festivals, datant de bien avant l’arrivée des Espagnols. Beaucoup de fêtes amérindiennes, célébrant par exemple les mouvements du soleil et les récoltes, se sont intégrées à la tradition chrétienne. La plupart des jours fériés nationaux marquent des évènements historiques postérieurs à la conquête espagnole ou sont des fêtes de la tradition catholique.

Que ce soit un jour férié ou une fête chrétienne, les Équatoriens aiment faire le célébrer avec faste. Ils vont souvent beaucoup dépenser pour assurer un grand spectacle, accompagné d’une profusion de nourriture et de boissons. Les grandes fêtes sont des évènements de caractère communautaire qui définissent l’identité locale et nationale. Avec un peu de chance, votre séjour coïncidera avec l’une ou l’autre de ces fiestas. Ce sont là parmi les expressions les plus mémorables et les plus colorées de la culture équatorienne.

Février / mars

Carnaval : Les stations balnéaires se remplissent de monde. À Ambato, la grande Fiesta de las Frutas y las Flores est célébrée avec des défilés, des danses, des corridas et des évènements sportifs. Deux jours sont fériés.

Mars / avril

Semaine sainte (Semana Santa) : Des processions religieuses ont lieu à travers le pays pendant la Semaine Sainte, tandis que nombreux sont ceux qui se dirigent vers la plage. À Quito, les grandes processions se déroulent le Vendredi Saint. Le Jeudi Saint et le Vendredi Saint sont fériés.

Mai

  • Fête du Travail (Día del Trabajo) le 1er mai. Jour férié.
  • Bataille de Pichincha, le 24 mai. Jour férié commémorant une célèbre bataille de la guerre d’Indépendance en 1822.

Juin

  • Le Corpus Christi est une fête à date mobile le premier jeudi après la Trinité, à la mi-juin. Cette fête religieuse est célébrée dans le centre de la cordillère, en particulier Salasaca et Pujilí, par les danzates (danseurs masqués) habillés de magnifiques costumes.
  • 21 juin : Fête du soleil (Inti Raymi) : Cette fête qui date d’avant la Conquête célèbre le solstice à proximité de sites précolombiens importants tels que Cochasquí. Elle s’intègre également aux fêtes catholiques de saint Jean, saint Pierre et saint Paul, connues sous le nom de “Los San Juanes” dans les régions d’Otavalo et Cayambe.
  • 24 juin : Fête de saint Jean Baptiste, célébrée particulièrement dans la région d’Otavalo
  • 29 juin: Fête de Saint Pierre et saint Paul, célébrée dans tout le pays, mais en particulier à Cayambe et dans la partie nord des Andes.

Juillet

  • 24 juillet : Anniversaire de la naissance de Simón Bolívar, le Libertador. Jour férié.
  • 25 juillet : Fondation de Guayaquil. Dans cette ville, les festivités se combinent avec celles de la journée précédente.

Août

  • 10 août : Fête de l’Indépendance (Día de la Independencia). Jour férié commémorant la première indépendance de la nation.
  • 15 août : Fête de la Vierge de El Cisne. La statue de la vierge est suivie par des milliers de pèlerins au long de 72 km entre El Cisne et Loja.

Septembre

  • Festival Yamor : Une grande fête à Otavalo durant deux premières semaines de septembre.
  • 24 septembre : Fête de la Mama Negra de la Merced. L’une de deux fêtes importantes de Latacunga, marquée par des processions autour de la Vierge de la Merced.

Octobre

  • 9 octobre : Indépendance de Guayaquil. Grandes célébrations à Guayaquil. Jour férié.
  • 12 octobre : Día de la Raza. Marque la découverte du Nouveau Monde par Christophe Colomb. Des rodéos se tiennent dans les provinces de Los Ríos, Guayas et Manabí.

Novembre

  • 2 novembre : Jour des défunts. Dans les terres hautes, les Équatoriens vont aux cimetières pour rendre hommage à leurs défunts avec des fleurs, des offrandes de nourriture et de boissons, et des incantations. On boit la Colada morada, une boisson sucrée de fruits violets, et on mange du pain sous forme de guaguas. Jour férié.
  • 3 novembre : Indépendance de Cuenca. C’est la plus grande fête de la ville, qui se combine avec les congés qui précèdent. Jour férié.
  • Premier vendredi ou samedi de novembre : Fête de la Mama Negra à Latacunga avec des défilés colorés et extravagants, centrés autour de la Mama Negra – un homme habillé en femme noire. Ces festivités font allusion à la première rencontre de la ville avec des esclaves noirs. Les activités se poursuivent jusqu’au 11 novembre, jour où l’on célébre l’indépendance de Latacunga.
  • 21 novembre : Fête de la Vierge de El Quinche, qui voit affluer des milliers de pélerins dans la célèbre église de la banlieue de Quito.

Décembre

  • 6 décembre : Fondation de Quito. Fêtes aux quatre coins de la capitale, avec des défilés, des danses, des corridas et des évènements sportifs. Jour férié.
  • 25 décembre : Noël (Navidad). Jour férié.
  • 31 décembre : Veille du Nouvel An (Nochevieja). Des años viejos, effigies représentant l’année qui se termine, sont brulés à minuit.

Retour au Équateur

Viasud
Menu