Votre guide de vacances gratuit pour l'Amérique latine et l'Espagne

Le pays le plus accueillant du monde séduit les étrangers grâce à ses habitants.

La culture colombienne a de quoi séduire. Ici, dans le pays le plus accueillant du monde, les habitants vous montrent le vrai sens de la chaleur humaine. C’est tellement vrai que vous deviendrez colombien d’adoption.

Des Colombiens d’adoption

Nous vous présentons une Américaine, un Australien et un Allemand; trois personnes de professions différentes mais partageant un même sentiment, à savoir leur immense amour pour la Colombie. C’est comme s’ils s’étaient mis d’accord, sans se connaître, en décrivant le pays et exprimant leur affection. On croirait même qu’en voyageant en Colombie, ils ont vécu exactement la même expérience.

Voici l’histoire de Kally Higgins, Eddie White et Dominic Wolf, qui ont constaté en chair et en os que la Colombie est le pays le plus accueillant du monde.

«Kally, c’est Kally»

Son accent colombien est surprenant bien qu’indéniable. Sa façon de s’exprimer en espagnol étonne d’autant plus qu’elle utilise des mots colombiens maîtrisés à la perfection.

Elle s’appelle Kally. Curieusement, son nom se prononce comme celui de l’une des villes de Colombie, Cali, la capitale de la salsa, une coïncidence si peu banale qu’elle a décidé de se présenter sur les réseaux sociaux comme « Kally es Kally, lo demás es broma », faisant écho à l’un des couplets du grand succès colombien Cali Pachanguero: « Cali es Cali, lo demás es loma ».

Elle étudie en orthophonie et rêve de venir en aide à ceux qui en ont besoin grâce à une orthophonie qu’elle espère breveter un jour et qui est basée sur l’espagnol colombien. L’une de ses professeures est colombienne, et c’est elle qui a amené

Kally à vouloir en connaître davantage sur un pays vraiment accueillant dont elle se déclare follement amoureuse.

Sa curiosité l’a amenée à Bogota, en fait, lui a fait prendre la décision, d’appliquer à une bourse d’échange étudiant en Colombie, in extremis deux semaines avant l’échéance du concours, une expérience qu’elle aura tôt fait de décrire comme «le chapitre d’un conte de fée qui est loin d’être terminé», puisqu’elle espère revenir en Colombie, et même y prendre sa retraite.

Selon Kally, le Colombien est un hôte hors pair.

Avec un «Quiubo veci» à chaque coin de rue, une salutation typiquement colombienne équivalant à « Ça va bien, voisin? », cette influenceuse a découvert qu’en Colombie, la chaleur humaine se transmet même entre inconnus.

Elle a aussi appris que la culture colombienne est synonyme de bonne énergie, qu’avec le seul mot Colombie, un kaléidoscope de couleurs lui vient en tête, lui faisant ressentir une joie inexplicable. De même, elle avoue qu’à chaque fois qu’elle discute avec ses amis colombiens ou qu’en enfilant sa ruana reçue en cadeau (poncho de laine fabriqué à Boyacá, Colombie), elle sent cette chaleur humaine innée du peuple colombien.

Eddie, le créateur de l’abécédaire du pays le plus accueillant du monde

 

Lorsque l’on regarde son compte Instagram, l’amour d’Eddie pour la culture colombienne saute aux yeux. Chaque illustration en dresse un portrait fidèle, soit de la nourriture colombienne, soit des expressions colombiennes, ou dans ses autres publications, de ce que cela signifie de voyager en Colombie.

Eddie est australien et il travaille n’importe où dans le monde comme illustrateur pour un studio d’animation. Il a choisi de s’installer en Colombie il y a plus d’un an, après que l’un de ses meilleurs amis, le réalisateur colombien Andrés Barrientos, recontré en Australie, l’ait invité à visiter la Colombie.

Il a vécu dans la capitale de la Colombie mais aussi dans l’une des plus belles municipalités du pays : Zipaquirá, un village où l’on retrouve la célèbre Cathédrale de sel, considérée comme patrimoine historique et culturel du pays. C’est un hasard qu’il ne regrette pas car c’est là qu’il a découvert et s’est imprégné des nombreux versants de la culture colombienne; un endroit que ses yeux n’oublieront jamais.

Selon Eddie, la Colombie est tout simplement authentique.

 

Le pays a franchement dépassé ses attentes, car ici en Colombie, assure-t-il, il a appris à apprécier les petits détails qui se dégagent de la chaleur humaine: la gentillesse, les salutations chaleureuses et énergiques des Colombiens, leur amitié, et bien sûr la nourriture colombienne, dont de nombreux plats font désormais partie de ses favoris.

Il se déclare amoureux de la Colombie, de ses couleurs, de sa sensualité, de ses danses et de sa musique, de ses femmes, mais surtout de ce qui caractérise toutes les villes de Colombie : la joie de vivre des Colombiens et leur façon d’exprimer leur empathie.

Dominic, l’Allemand qui profite de la joie colombienne

Depuis 2015, Dominic n’a pas pas « à se passer » de la Colombie. Il est arrivé pour la première fois comment étudiant pour réaliser un double diplôme en administration des affaires dans une université de Bucaramanga, en Colombie. Deux semestres d’études qui se sont convertis en décision de vie.

Il avoue que, dès le premier jour, la culture colombienne l’a enveloppé. À commencer par ses habitants qui l’ont toujours fait se sentir comme chez lui, au point qu’il se considère comme un gars du coin, ayant adopté plusieurs coutumes colombiennes, dont la joie de vivre et la chaleur humaine palpables partout au pays.

Son accent le trahit, à l’entendre on croirait un habitant de Santander. Voyager en Colombie est sa passion, à tel point qu’il a créé une agence de voyage ciblée sur le département de Santander, Colombie, pour faire découvrir aux touristes étrangers que les destinations touristiques du pays sont très accueillantes.

Selon Dominic, le drapeau de la Colombie mérite d’être porté fièrement

 

Pour cet influenceur, ce pays est un paradis, et il déclare avoir parcouru, jusqu’à présent, la plupart des villes de Colombie. Trois fois plutôt qu’une, il répète que depuis qu’il est ici, il se réveille chaque matin avec le sourire.

Partout où il va, il amène avec lui un drapeau colombien ainsi qu’une collection de jusqu’à sept maillots de l’équipe nationale de football colombienne, car il dit qu’il doit beaucoup à la Colombie et qu’il veut être un représentant des valeurs et du bonheur que la Colombie lui a transmis, un endroit où il espère prendre sa retraite et vivre pour toujours.

Visitez le pays le plus accueillant du monde et profitez d’une culture qui vous fera sentir comme chez vous. Découvrez #LeMeilleurDeLaColombie.

Source: https://www.colombia.co/fr/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Viasud
Menu